Notre sélection cadeaux de Noël : les accessoires vélo indispensables au pied du sapin !

En panne d’idée cadeaux pour vos proches amateurs de bicyclette ?
Ne cherchez plus, nous avons l’accessoire qu’il vous faut !
Avec notre sélection d’articles dernier cri, sélectionnés avec le plus grand soin dans nos catalogues, vous êtes sûr de faire mouche à tous les coups le soir du 24 décembre !

1 – Les accessoires sonores : l’indispensable et le nécessaire pour rouler en toute sérénité :

Les grelots, ou rouler en carillonnant !

Les sirènes : se faire entendre sans effort.

Pour se faire entendre… et se faire remarquer.

Tout écarter devant soi, même les automobiles !

2 – Cyclistes : brillez ! Le must have de l’éclairage à vélo :

Vite montés, vites ôtés : les lampions amovibles.

A la pointe du progrès : les lanternes permanentes.

3 – se jouer des pentes et des trous d’air :

Les articles à la une parmi un large choix.

4 – Les accessoires de tous les records :

(Mode hors-ligne en option).

5 – Les accessoires confort :

Un bon cycliste est un cycliste propre en toutes circonstances !

Le fondement du cyclisme.

Pour garder l’allure…

Notre technologie à votre service !

6 – Tous aux abris ! Les accessoires rangement :

Emballages pour la maison et housse aux normes ferroviaires.

Pas de place dans votre appartement ? Utilisez une place de parking !

7 – les essentiels et les accessoires :

Le nécessaire du cycliste…

… et celui de la bicyclette.

Pour tout porter… et porter beau !

8 – Les consommables :

Qui veut voyager loin… consomme des stimulants !

Pour un pique-nique en toute simplicité…

9 – Les accessoires pour avoir le dernier mot :

Un cycliste bien armé…

(…)

10 – Bonus : vive le commerce de proximité !

La « manu », quezaco ?

La Manufacture des Armes et Cycles de Saint-Etienne naquit du rachat par Etienne Mimard et Pierre Blachon en 1885 de la Manufacture Française d’armes et de tir et en 1888 de la société Hirondelle, fabriquant de vélocipèdes. Dès 1890, la société diffusait 300 000 exemplaires de son catalogue à travers toute la France, devenant ainsi la toute première société française de vente par correspondance. Des armes, des outils, des machines, des articles de chasse, pêche et tutti quanti, et et bien sûr des vélos et accessoires diffusés sous les marques Hirondelle (dont la fameuse retro-directe !), Hiron, « H », Mimosa et Mimo (entre les années 1920 et 1930), ou encore Manufrance (dès 1911, mais surtout à partir des années 1970).
En difficulté à partir de 1975, la Manufacture ferma ses portes en 1985.
Source : encycloduvélo.fr
Extraits issus des catalogues 1890-1925 de la Manufacture des Armes et Cycles de Saint-Etienne, à retrouver en ligne sur Gallica, la bibliothèque numérique de la B.N.F.