Portrait d’Yves

Yves

Qui êtes-vous (Sportif ? Âge ? Profession ?) ?
Je m’appelle Yves, j’ai 59 ans et je travaille dans le domaine de l’informatique. Sans être sportif, j’ai plaisir à bouger, je cours très régulièrement et suis toujours partant pour une balade à pied ou dans la nature.

Pourquoi avez-vous décider d’aller au travail à vélo ?
J’habite en ville, je travaille en ville, et utiliser ma voiture quotidiennement pour faire les trajets me désolait. Je ne voulais plus subir le stress de la circulation ni la lutte pour trouver une place de stationnement, et je ne voulais pas continuer de déplacer chaque fois une tonne de métal pour transporter mes 70 kilos. Une solution alternative s’imposait. J’ai bien entendu essayé les transports collectifs mais la fréquence et l’organisation des lignes sur ma ville n’étaient pas adaptées. Je suis donc passé au vélo, pour voir, et j’ai été séduit de suite par le coté pratique et le coté plaisir.

Quelle distance parcourez-vous au quotidien ? Quel est le type de parcours ?
Je fais 14 kilomètres par jour, en ville. Je roule pour deux tiers en environnement pacifié (bandes et voies cyclables, quartiers résidentiels), et pour un tiers en circulation automobile difficile. S’ajoute aussi quelques déplacements occasionnels lorsque la faible distance rend le vélo facile.

Où entreposez-vous votre vélo ?
J’ai la chance d’avoir un garage sécurisé tant chez moi que sur mon lieu de travail. C’est un élément important pour ma tranquilité de cycliste.

Quels bénéfices ressentez-vous par rapport à votre pratique du vélo ?
Deux fois par jour, un très grand plaisir. Au début je donnais de l’importance au fait que le vélo me faisait gagner du temps sur mes trajets. Et puis je me suis appliqué à ralentir pour faire durer ce plaisir. La sensation de liberté, la tranquilité des lieux traversés dans la partie du trajet hors circulation automobile, le soleil lorsque la méteo est clémente…

Quel équipement avez-vous (vélo, casque, gilet, panier, etc…) ?
Après moults années à utiliser un vélo à énergie humaine, je suis récemment passé au vélo à assistance électrique. Pas convaincu avant de l’utiliser, j’ai très vite constaté le confort supplémentaire de ce type de vélo. Dans mes deux grandes sacoches je transporte mon outil de travail (PC Portable), la cape et le pantalon de pluie qui me permettent d’utiliser mon vélo par tout temps sans me poser de question et les antivols qui me permettent de laisser occasionnellement mon vélo hors garages sécurisés (cadena en U, chaine, et blocage de roue).

Quels inconvénients ou point négatif constatez-vous dans votre pratique ?L’insuffisance des aménagements cyclables. J’aimerais pouvoir faire la totalité des trajets vélos en environnement sécurisé.
L’insuffisance de parkings vélos sécurisés. J’aimerais pouvoir retrouver chaque fois mon vélo là où je l’ai posé !

Avez-vous un conseil à donner à un futur cycliste ?
Prendre son temps, cela augmente le plaisir et la sécurité. Toujours anticiper sur ce que peuvent faire le automobiles qui nous entourent. Pour avoir un temps d’avance dans la réaction.

Connaissez-vous Cyclamaine ?
Oui, je suis adhérent et j’accompagne les actions de cette association depuis de nombreuses années.