La cycliste débutante et son premier vélo

AP1050742Après tous les portraits précédemment parus, qui montraient des cyclistes aguerris et utilisant leur vélo quotidiennement, je vais vous parler d’une débutante à la pratique de ce mode de déplacement.

Oui oui, la photo correspond bien, vous n’avez pas mal ajusté vos lunettes ! D’habitude, c’est un enfant qui pose fièrement à côté de son premier vélo, tout content de montrer à sa famille et à ses copains qu’il maîtrise le 2 roues, que les roulettes c’est fini et que « même pas peur, je sais rouler sans les mains ».

Eh bien moi, il a fallu que j’atteigne 50 ans pour acquérir mon premier vélo et surtout être capable de monter dessus et de circuler avec. C’est donc le portrait de la novice de la bicyclette que vous lisez.

Après toutes ces années passées sans avoir jamais enfourché ce drôle d’engin qui me semblait bien difficile à maîtriser, j’ai pris des leçons de vélo-école proposées par CYCLAMAINE et après plusieurs heures consacrées à apprendre la technique, à trouver l’équilibre et surtout, plus que tout, à surmonter mes appréhensions et à essayer de me convaincre que j’allais réussir à devenir une cycliste compétente, j’ai acquis mon premier vélo, bien adapté, et j’ai commencé à prendre du plaisir à l’enfourcher et à faire des balades de plus en plus longues dans la compagne mais aussi en ville où affronter la circulation était le plus difficile.

Un an plus tard, je commence à ne plus me sentir si novice que ça et il faut que j’arrive à admettre que je ne suis plus une débutante. J’ai gagné en confiance, j’arrive à accomplir des manoeuvres qui me semblaient impossibles à réussir (rouler d’une seule main par exemple) et surtout je prends plaisir à sortir mon beau vélo et je n’ai plus honte de cette lacune qui je trainais et même que je crois que je vais pouvoir parler de mon expérience alors que c’était un secret bien gardé jusque-là. D’ailleurs n’est-ce pas ce que je viens de faire en m’adressant à vous ?

Merci de votre lecture et à bientôt pour continuer à lire d’autres portraits de cyclistes accomplis qui nous parlerons eux de leur énième vélo…

Enfin, merci à CYCLAMAINE et n’hésitez pas à venir grossir le rang des adhérents car vous rencontrerez des gens formidables qui oeuvrent pour que la place du vélo soit reconnue et sécurisée et qui réussissent à transformer des néophytes en experts de la petite reine, ce que je me considère pas encore être mais je suis en bonne voie…. Cyclable bien sûr !…

Cyclamicalement
Isabelle