« Le retour de la bicyclette » de Frédérique HERAN vue par Isabelle

La projection du film Bikes vs Cars qui aura lieu le mardi 20 septembre aux cinéastes sera suivi d’un débat auquel est invité Frédérique HERAN, auteur du livre « le retour de la bicyclette« . Si vous n’avez pas eu l’occasion de lire cet ouvrage, Isabelle nous propose son regard suite à sa lecture; l’occasion de prendre connaissance des éléments de réflexion qui pourront être abordés lors de cette soirée.

Bonne lecture !

Amis cyclistes,

L’équipe de CYCLAMAINE m’a prêté le livre de Frédéric HERAN « Le retour de la bicyclette (une histoire des déplacements urbains en Europe de 1817 à 2050) » et ce livre m’a passionnée.

A sa lecture, on découvre l’histoire de l’invention de la bicyclette qui commence en 1817 (soit près de 200 ans… !) avant d’aboutir vers 1891 aux premiers vélos ressemblant à ceux que l’on connaît aujourd’hui même si les progrès n’ont pas cessé et qu’il y en aura encore probablement d’autres.

Les aspects à la fois sociologique, économique, écologique sont abordés avec les différentes phases de la place accordée au vélo dans la société qui, d’abord réservé à la bourgeoisie, a conquis les milieux populaires et ouvriers, avant d’être détrôné par la sacro-sainte automobile puis de redevenir petit à petit à nouveau un moyen de déplacement de plus en plus préconisé.

Les différences entre les différents pays sont bien expliquées (au passage, j’ai appris que moins de la moitié des américains savaient faire du vélo, ce qui finit de me décomplexer, moi qui ai appris sur le tard…). Le livre fourmille certes de chiffres, de statistiques, de comparatifs mais sans être un pensum indigeste.

J’ai appris beaucoup de choses et en retiens quelques-unes qui m’ont marquée : plus il y a de cyclistes et moins il y a d’accidents, la modération de la circulation par la diminution de la vitesse est bienfaisante à tous, y compris pour les engins motorisés, la pratique du vélo est excellente pour la santé (ce n’est pas une surprise) et pour l’environnement.

Bref ce livre ne fait que conforter l’idée que la place du vélo, en particulier en ville, doit être encouragée et facilitée, ce à quoi oeuvre CYCLAMAINE.

L’auteur n’est jamais directif ou revendicatif mais au contraire exhaustif et persuasif.
Une lecture que je vous recommande entre deux balades à bicyclette !

Pour finir, une citation du livre mise en en-tête d’un des chapitres et que j’ai beaucoup aimée :

« Le seul fait que la pratique de la bicyclette donne une dimension perceptible au rêve d’un monde utopique où le plaisir de vivre serait la priorité de chacun et assurerait le respect de tous nous donne une raison d’espérer. Retour à l’utopie, retour au réel, c’est tout comme. A vos vélos pour changer la vie ! Le cyclisme est un humanisme. « (Marc AUGE, éloge de la bicyclette.

A méditer.

Cyclamicalement.

Isabelle

leretourdelabicyclette