Chronolignes : nos questions, les solutions pour des liaisons cyclables sûres

Panneau danger vélo

Pour aménager des voies de bus en site propre, le Mans métropole s’apprête à mener de très gros travaux. C’est l’occasion idéale de réaliser l’ossature d’un réseau vélo à l’échelle de l’agglomération. Mais le projet présenté passe complètement à côté de cet enjeu. Il envisage des aménagements inconfortables, inefficaces et même dangereux, alors que les solutions sûres sont maintenant bien connues.

Les aménagements dans les plans présentés à la concertation se résument à de la bande cyclable et sont interrompus dans les intersections. C’est très loin des standards actuels, alors que les « coronapistes » ont fait découvrir à des millions de français, dans des dizaines de villes, à quel point il est naturel de se déplacer à vélo quand l’infrastructure vous protège.

La très mauvaise qualité des aménagements cyclable prévus nécessite de repartir de zéro sur ce point. De simples ajustements ne suffiront pas. Nous demandons une refonte complète de la partie cyclable du projet.

Question sur les bandes cyclables

Les plans présentés prévoient des aménagements cyclables essentiellement sous forme de bandes cyclables, c’est-à-dire de peinture. Il en existe déjà des dizaines de kilomètres en ville et plusieurs problèmes se posent de façon systématique :
– stationnement de véhicules bloquant la bande et obligeant à réaliser une manœuvre dangereuse pour s’insérer dans la voie de circulation générale
– circulation de véhicules motorisés pour tout ou partie dans la bande, frôlant les personnes à vélo au risque de les percuter
Une grande partie du linéaire de bande cyclable, en ville comme dans le projet, longe des places de stationnement. Cette configuration ajoute d’autres problèmes :
– danger permanent d’emportiérage, en l’absence de l’espace tampon de 50 cm pourtant prescrit en pareil cas
– véhicules motorisés traversant la bande cyclable en tous points pour entrer et sortir de stationnement, et la bloquant lors de leurs manœuvres

Quelles leçons tirez-vous de la réalisation à grande échelle de bande cyclable, notamment lors de l’aménagement du tramway ?
Comment comptez-vous faire respecter l’interdiction des bandes cyclables aux véhicules motorisés sur des dizaines de kilomètres supplémentaires, alors qu’elle n’est déjà pas respectée sur le réseau existant ?
Comment allez-vous revoir le projet pour garantir que les aménagements cyclables permettent effectivement de circuler en sécurité ?
Comment allez-vous intégrer la prescription du Cerema, à savoir l’aménagement de pistes protégées à partir de 4 000 véhicules/jour et sur l’ensemble des liaisons cyclables importantes ?
Nous demandons l’application des préconisations du Cerema.

Tableau Cerema

Question sur les intersections

Les giratoires, tels que conçus actuellement, sont des intersections particulièrement accidentogènes. Pour prendre des exemples proches, un homme est mort renversé dans un rond-point d’Alençon il y a deux ans.
Tout récemment, une femme est morte le 28 septembre dernier à Nantes, dans le giratoire à l’intersection des boulevards Léon Bureau et de la Pairie-au-Duc (cf article de presse et vue aérienne des lieux). Ce giratoire fait partie de la ligne de chronobus C5 ouverte en 2013. C’est exactement la même configuration que le projet chronolignes généraliserait dans les giratoires refaits et créés (plus d’une dizaine).
Le danger de cette configuration est avéré : comment allez-vous revoir le projet pour garantir la sécurité des déplacements à vélo ? Quelles possibilités ont-elles été étudiées ?
La configuration sûre est connue : l’anneau cyclable extérieur au giratoire (voir schémas). Il déplace l’intersection avec la piste cyclable dans les branches, à un angle donnant une covisibilité, avec ou sans priorité pour les vélos.
Nous demandons l’aménagement systématique d’anneaux cyclables extérieurs dans les giratoires.Schémas amenagements cyclables

Question sur le report de circulation dans les questions

Quelles mesures Le Mans métropole prévoit-elle pour éviter le report du trafic de transit par des rues résidentielles ? Les plans de circulation seront-ils revus à l’échelle des quartier ?

Question sur le stationnement vélo

Des cases de stationnement apparaissent sur les plans. A quel stade du projet est-il prévu d’intégrer des arceaux vélo, et selon quels critères ?
Est-il prévu d’installer des consignes vélos sécurisées sur l’espace public prochainement aménagé ?

Question sur l’identité visuelle des aménagements cyclables

Suite aux expérimentations boulevard Demorieux et rue Chanzy, est-il prévu de systématiser la colorisation des aménagements cyclables ? Le cas échéant, nous demandons expressément une teinte dans la masse, durable et sans danger, contrairement à la peinture, très éphémère et à l’origine de chutes.