Bollée, Chanzy : nos propositions pour la sécurité des cyclistes

La sécurité des cyclistes ne peut plus attendre !

L’aménagement de l’avenue Bollée et de la rue Chanzy est indispensable :
– pour protéger ceux qui se déplacent déjà chaque jour à vélo
– pour permettre à ceux qui voudraient s’y mettre de le faire sans risque.

Nous appelons cyclistes et riverains à manifester, à vélo, pour demander la réalisation urgente d’aménagements corrects sur ces axes. Rendez-vous le samedi 19 mai 2018, à 16 heures, place Washington. Appel diffusé dans le Maine Libre du 9:
Ces aménagements pour lesquels nous présentons des propositions précises peuvent être réalisés dès cette année. Et cela à peu de frais, sans gros travaux !

Pourquoi Bollée et Chanzy ?

  • Parce que la configuration actuelle est vraiment dangereuse. Cyclamaine attire l’attention de la ville sur ces axes depuis des années et des années. Il n’est plus possible de laisser les cyclistes exposés, sans place attribuée, sur des autoroutes urbaines qui incitent les automobilistes aux vitesses excessives.
  • Parce que ce sont des axes incontournables pour des liaisons efficaces entre le centre-ville, l’Est (Bollée) et le Sud (Chanzy) de l’agglomération.
  • Parce que les cyclistes le demandent massivement : Bollée, Chanzy, les grands axes en général sont les « points noirs » les plus souvent cités dans les réponses de 900 cyclistes manceaux à l’enquête « Parlons vélo » réalisée il y a six mois.
  • Parce que les habitants, via les Conseils de quartiers, demandent depuis longtemps un apaisement de la circulation près des (nombreux) établissements scolaires.
  • Parce que la largeur des rues permet un meilleur partage sans gros travaux.

Détail de nos propositions

Avenue Bollée

Création d’une bande cyclable sur toute la longueur de l’avenue, en remplacement d’une voie de circulation générale.

2×2 voies (plus le stationnement) et rien d’autre : ce n’est plus une avenue, c’est une autoroute !

La largeur de l’avenue permettra de réserver des zones tampon de 50 cm entre la bande cyclable et le stationnement latéral, pour éviter les accidents à l’ouverture des portières. Bien que prescrites officiellement par le Cerema, ces espaces tampon ne sont pas encore utilisés au Mans.

Extrait des recommandations du Cerema pour les bandes cyclables

Rue Chanzy

Création d’une piste bidirectionnelle du côté gauche du sens actuel de circulation (Washington>Bollée), en remplacement d’une voie de circulation générale. Déplacement du stationnement auto du côté droit. Pose de plots en plastique pour protéger la piste.

Des bénéfices pour tous

  • une continuité d’aménagements cyclables entre Yvré-L’Evêque et le centre-ville d’une part ; entre Pontlieue et le centre-ville d’autre part.
  • une circulation apaisée. Le passage de deux à une voie de circulation générale entre St-Martin et la lune de Pontlieue est un succès : cela réduit la vitesse sans provoquer d’embouteillages.
  • des boulevards plus faciles à traverser pour les piétons.
  • une réorganisation du stationnement plus proche des besoins sur Chanzy : c’est l’occasion de créer des places d’arrêt minute près de la maison de retraite et près du bar-tabac, des zones actuellement en proie au stationnement illégal sur bande cyclable et trottoir.

« Mais vous allez congestionner la ville avec vos pistes cyclables ! » : non, ce sera plus fluide

Ce sont les sections aujourd’hui à 2×2 voies qui prennent une place inutile ! Le trafic s’écoule déjà sur une voie au début de la rue Chanzy côté place Washington, ainsi qu’à chaque extrémité de l’avenue Bollée (côté Béner et entre la rue de Flore et le rond-point avec Chanzy). Une voie, ça suffit !

Les seuls ralentissements actuels sont causés par l’incivilité de conducteurs qui utilisent la voie de gauche de la rue Chanzy pour aller tout droit rue Gougeard. En se rabattant à l’intérieur du rond-point, ils bloquent le carrefour et bouchent aussi Bollée.

C’est égoïste, c’est interdit par le code de la route (se placer à gauche avant un rond-point, c’est une présélection pour tourner à gauche)… mais la configuration actuelle favorise ce comportement : c’est tellement tentant de doubler !

En supprimant cette deuxième voie, notre proposition va donc fluidifier la circulation et rendre le carrefour Chanzy-Bollée beaucoup plus sûr, agréable et efficace pour tous.

Limites de ces aménagements de transition

  • sur Bollée, la police nationale, la police municipale et les ASVP devront faire preuve de vigilance pour protéger la bande cyclable du stationnement illégal. C’est déjà un problème sur les portions de bande existantes.
  • ce n’est pas encore la formule idéale. La fréquentation de ces deux axes nécessite l’aménagement de pistes cyclables en site propre (distinctes à la fois du trottoir et de la chaussée, sans interférence possible des manœuvres de stationnement et des arrêts des bus). C’est le type d’aménagement que Cyclamaine défendra le jour où une réfection complète sera lancée… c’est à dire pas avant de longues années !